Réflexion d'un soir

Les adultes dans le monde sorcier : sont-ils responsables ? (1)

Je me suis posée cette question lors d’un problème de Livebox qui dura près d’une semaine. Pour m’occuper, j’ai regardé les dvds d’Harry Potter que je n’avais pas revu depuis un certain temps. Et là, le choc. Est-ce par mon année de stage dans une école ? Toujours est-il que j’ai été particulièrement surprise par le comportement des adultes envers les adolescents, notamment le héros éponyme. Je vous propose donc d’interroger leurs comportements film après film.

Harry Potter et la pierre philosophale
HP1 DVD

1/ Privet Drive

Si je ne suis pas étonnée par les réactions des Dursley envers leur neveu, nous pouvons aisément remettre en question l’éducation qu’ils donnent à leur fils : littéralement gavé et non nourri, il croule sous les cadeaux venant uniquement de ses géniteurs mais pourtant se plaint d’une injustice -seulement 36 paquets, nombre inférieur à celui de son dernier anniversaire où il en a reçu 37. Cet enfant est persuadé d’être le roi de son monde, ce qui est plus que confirmé par son père et, dans une moindre mesure, par sa mère. Cependant, une incertitude reste par rapport à Vernon qui décide d’exiler toute sa famille sur une île isolée avec un bâtiment digne de film d’horreur. Regardons maintenant du côté des sorciers, présent d’abord dans ce célèbre lieu qu’est maintenant Privet Drive. Commençons par Albus Dumbledore la nuit de l’assassinat des Potter, rien ne semble le déranger dans le fait de déposer un très jeune enfant qui sait probablement marcher sous le porche d’une maison la nuit sans explication face à face, il ne tient également pas compte du constat que fait Minerva McGonagall après avoir observé cette famille durant la journée. On se demande aussi quel est le rôle de Mrs Figg, cracmole, donc sans défense face à des sorciers, mais aussi une capacité incertaine face aux moldus car elle ne fait rien pour sortir le pauvre Harry de la maltraitance des Dursley.

2/ Découvrir le monde sorcier

La découverte du monde sorcier par notre jeune héros est aussi surprenante. Premièrement la lettre. Pas de réponse, plusieurs sont donc renvoyées jusqu’à un nombre impressionnant. Logique. Que je n’ai toujours pas comprise. D’abord, l’adresse en elle-même est déjà inquiétante « placard sous l’escalier ». Et malgré l’absence de retour, aucun professeur de Poudlard ne semble se préoccuper de ce que devient la célébrité des sorciers britanniques. Lorsqu’enfin quelqu’un se déplace c’est un demi-géant le 31 juillet à minuit – rappelons qu’à ce moment ce groupe familiale est sur une île en pleine mer agitée. Le scénario parfait pour un film « comment faire angoisser les moldus ». Certes la réaction d’Harry est relativement calme mais on aurait pu trouver mieux car comment ne pas approuver, à cet instant, les propos de Vernon et Pétunia sur le nouveau venu qu’ils traitent de monstre. Pourquoi ne pas envoyer un centaure pendant qu’on y est ! En dehors de l’aspect physique, Hagrid n’est pas un sorcier reconnu et est totalement dévoué à Dumbledore et il n’a pas pas de comportement adulte. Avoir une course secrète en présence d’un enfant ! Alors qu’ils bravent les interdits avec plaisir. Et que dire d’abandonner Harry à la gare sans information. Il a eu de la chance de trouver les Weasley ! Encore que cela soit bizarre qu’une famille composée uniquement de sorcier passe par l’entrée moldue. Avez-vous déjà imaginé les Malfoy passant par là alors que la poudre de cheminette et le transplanage existent ?
Regardons ensuite l’arrivée à Poudlard. Pour la plupart des né-moldus, c’est probablement la deuxième fois qu’ils sont dans un endroit magique.Et qui les accueille ? Hagrid ! Et ne parlons même pas de faire traverser un lac dans des barques sans sécurité – un jeune Crivey tombe dans l’eau lors de sa rentrée- la nuit à des enfants de 11 ans.

3/ Premiers cours : les réactions des professeurs

Maintenant passons aux cours. Harry et Ron arrivent en retard au cours de métamorphose. Et McGonagall les dispute car ils se sont perdus ! Et comment voulez-vous qu’ils se repèrent seuls dans ce château immense alors qu’aucune carte n’est fournie ? Et les autres Griffondors ne les ont pas attendus. Vive la solidarité dans cette maison. Regardons ensuite le mythique premier cours de potions. Harry écrit – par ailleurs sa maîtrise de sa plume est magnifique pour le bref temps d’utilisation – tous les propos du professeur Snape et il se fait violemment critiquer pour son absence d’attention ! J’avoue que là je ne comprends. D’accord, il n’ose pas répondre mais d’autres auraient pu le soutenir. De plus, lui plus que tout autre peut bien comprendre qu’il n’aurait jamais pu ouvrir ses livres de magie en présence de Pétunia. Et ce n’est pas fini. La médaille d’or est attribuée au …. professeur Bibine, professeur de vol. Premièrement, elle ne demande pas si quelqu’un aurait le vertige – à moins que ce soit un mal inconnu chez les sorciers ? On se demande ensuite comment elle n’a pas perdu son poste à la suite de ce cours. Un élève, Neville, décolle avant l’autorisation. Il est manifestement paniqué et elle lui dit de redescendre. Il aimerait bien mais COMMENT ? Lorsqu’il s’envole de plus en plus haut, elle ne pense pas à prendre un balai pour aller le secourir, non. Elle l’observe presque tranquillement, les deux pieds sur la terre. Et ne ralentit pas la chute inévitable de l’élève, et constate placidement qu’il s’est « cassé le poignet ». La blague ! Imaginez qu’un enseignant dise à un élève en train de couler dans une piscine : « Mais remonte ! Sors de la piscine ! ». Je suis sûre que cela va l’aider et que les parents vont remercier l’enseignant de son comportement et ne surtout pas porter plainte. De plus, ce professeur de vol ne semble pas s’inquiéter de laisser seuls des élèves de deux maisons hostiles l’une envers l’autre clairement sans aucune surveillance alors qu’elle aurait pu prévenir quelqu’un – comme le professeur McGonagall qui ne faisait pas cours à ce moment – avant de partir grâce à la magie. Mais comme ce dernier à un comportement similaire en partant avec Harry, ce n’est peut-être pas étonnant.

4/ Halloween et le troll

Arrivent alors Halloween et le troll. Pourquoi aucun professeur – sauf Snape – ne s’est étonné de l’évanouissement de Quirrell alors qu’il est officiellement le professeur de Défense Contre les Forces du Mal ? Sans parler d’ordonner à des élèves d’aller face à cette immense créatures. Retournez vers les dortoirs. Bien. Mais la plupart des élèves sont actuellement regroupés dans une salle où le troll n’est manifestement pas présent. Donc on les envoie se balader dans le château avec le risque qu’ils se retrouvent face à face. Et c’est d’ailleurs une presque certitude pour les Serpentards dont les dortoirs sont dans les donjons, lieu où est sensé être le troll. C’est normal. Lorsque le trio d’or est retrouvé, il est renvoyé dans le dortoir sans accompagnateur ni sans avoir été examiné par l’infirmière. Euh … après avoir été confronté à un troll, ils ont probablement besoin d’être rassuré.

5/ La détention

Poursuivons l’histoire. Le trio rend visite à Hagrid la nuit et assiste à la naissance du dragon Norbert. Dénoncé par Drago Malfoy, ils sont tous les quatre mis en détention. Jusqu’à là, rien de plus classique. Ce qui l’est moins c’est la façon dont se déroule cette détention. La nuit, probablement après le couvre-feu. Euh… n’est-ce pas la raison pour laquelle ils ont été punis ? Ensuite le lieu. La Forêt Interdite qui est … interdite comme le précise le directeur en début d’année. Il est donc logique d’y emmener des élèves de 11 ans en pleine nuit. Avec une personne qui n’a pas le droit de faire de la magie, soit Hagrid, et un chien peureux. Mais peut-être est-ce pour ramasser une plante qui doit se récolter la nuit ? Non ! C’est pour trouver une licorne blessée par une créature inconnue qui boit son sang. Une promenade de santé, quoi. Encore si le groupe restait ensemble, mais non. Deux élèves se retrouvent seuls, dont Harry alors que le personnel soupçonne Voldemort de vouloir voler la pierre philosophale. Pourquoi serait-il en danger ? Un centaure, contre les lois de son espèce aide le jeune sorcier. Et toujours aucune réaction des adultes.

6/ Le troisième étage

Passons ensuite à la découverte du troisième étage. Pourquoi l’escalier s’est dirigé à cet étage alors qu’il portait des étudiants ? Que dire des premières protections ? D’ailleurs peut-on vraiment les appeler ainsi ? Des torches qui s’allument en détectant une présence et un porte qui s’ouvre d’un simple Alohomora, sort étudié dans le chapitre 7 du livre de sortilèges de première année. Première année ! C’est-à-dire accessible à tous. Il suffit au trio de parler un peu avec Hagrid et ils ont de nombreux renseignements. Ils ont mis un certain temps à comprendre uniquement parce que deux d’entre eux viennent du monde moldu – Flamel est très probablement connu partout dans le monde sorcier – et la rare présence de livres citant son nom dans la partie de la bibliothèque en libre accès. La réserve est d’ailleurs étonnamment facile d’accès -une poignée ! -même si les livres se défendent eux-même. Retour au professeur McGonagall. Elle ne croit pas qu’il puisse y a avoir un quelconque problème avec la pierre et ne prend même pas le temps de vérifier les dires de ses élèves. Elle aurait pu placer une alarme ou se cacher à troisième étage par précaution. De plus, les « pièges » sont franchissables presque facilement par des élèves de 11/12ans. Quirell a bien du rigoler. Lors du réveil à l’infirmerie de Harry, aucune aide psychologique ne lui ait proposé alors qu’il vient quand même de tuer quelqu’un ! A 11 ans ! C’est un enfant ! A moins que ce ne soit un traditionnel bizutage pour les premières années ?

J’espère que vous aurez plaisir à lire cet article en ces temps d’Halloween !

 

Pour connaître mon opinion sur les autres films, cliquer Réflexion d’un soir– et pour lire immédiatement celui de la Chambre des Secrets.

Publicités

1 réflexion au sujet de “Les adultes dans le monde sorcier : sont-ils responsables ? (1)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s