Réflexion d'un soir

Les adultes dans le monde sorcier : sont-ils responsables ? (4)

Me voilà de retour avec un article sur le film Harry Potter et la coupe de feu. Un titre évocateur. Le feu, cet élément qui n’est presque pas maîtrisable, comme les événements au cours de cette quatrième année. Pourtant on tente de lui imposer une volonté extérieure, le faire tenir dans une coupe, celle de la victoire. Mais cette victoire a un revers tragique. Des contraintes, des incertitudes , voilà de quoi est faite cette année scolaire. Et des adultes de plus en plus irresponsables, se voilant la face, ne voulant pas accepter qu’il y a plus, qu’ils ne connaissent pas tout et donc s’ils ne connaissent pas dans les détails, c’est que cela n’existe pas. Probablement l’année la plus dangereuse pour Harry lors de sa scolarité.

HP4 DVD

Harry Potter et la coupe de feu

1/ A l’extérieur de Poudlard

Cette année, Harry a davantage de contact avec le monde sorcier en dehors de l’école.
D’abord l’évènement de l’été : la coupe du monde quidditch. Notre jeune héros est enfin réellement confronté à un élément de la culture sorcière, la dernière fois était la découverte de l’existence de ce monde. Première vacances avec des faits marquant lorsqu’il n’est plus chez les Dursley. Mais cela ne donne pas envie de le vivre. La présence du Survivant n’a pas été prévu : pas d’invitation personnelle du ministre (alors que ce serait un moyen de se le mettre dans la poche) ni de protection supplémentaire contre les fans ou contre les pro-mangemorts. Pas d’extraction d’urgence envisagée. L’adulte présent, Arthur Weasley, est davantage préoccupé par l’aide qu’il pourrait fournir au ministère (à quoi servent les aurors dans ce cas?) que par la sécurité des adolescents dont il a la responsabilité (dont la dernière qui est la fille chérie de la famille). L’une (voire LA) des personnes la plus en danger se retrouve séparée du groupe sans protection ni comprendre le danger : il ne sait pas qui sont ces personnes masquées ! Nous pouvons également nous questionner sur les capacités des employés ministériels qui envoient des sorts croisés sur le trio d’or -ils risquent de les envoyer sur leur propre groupe car les enfants se baissent – et accusent Harry Potter et ses amis de lancer la marque des Ténèbres : savent-ils ce qui s’est passé la nuit du 31 octobre 1981 ? ou ont-ils été oubliéttés ?

L’extérieur est également présent au cours de l’année scolaire. Le tournoi des trois sorciers est un événement international ( au moins européen) et la population désire savoir tous les potins de la cohabitation. Et ce désir est symbolisé par la journaliste Rita Skeeter de la Gazette du Sorcier. Probablement la journaliste officielle du tournoi, elle a accès aux choisis presque sans limite. Seule représentante de sa profession lors de la première interview, elle ne montre aucun respect envers ces jeunes. Si trois d’entre eux sont officiellement majeurs et donc sensés savoir se défendre, Harry est encore un mineur et personne n’est là en tant que responsable de son intégrité (ou responsable légal). Et cette femme en profite : elle harcèle l’adolescent qui s’est retrouvé dans ce tournoi sans le vouloir et ne respecte ni les propos des candidats ni leur vie privée. Les paroles d’Harry sur ces parents sont totalement déformées et elle interprète à sa guise un geste d’amitié et d’inquiétude en amour entre Harry et Hermione, la seule qui le soutient vraiment. Elle en profite pour détruire la réputation de la jeune fille insinuant qu’elle ne cherche qu’à coucher avec les célébrités. De plus, elle transgresse les rares interdits qui lui sont imposés : elle se permet d’entrer dans la loge des candidats pour la première épreuve. Le dernier Potter n’est donc pas entouré. Seuls le professeur McGonagall et Sirius se préoccupent de son bien-être. Mais leurs actions sont limitées, l’une pourrait être accusée de favoritisme et d’incitation à tricher tandis que l’autre est recherché par le ministère. Son parrain lui donne quelques conseils mais persiste à le voir comme un adulte -alors qu’il n’est encore qu’un adolescent. Cela peut s’expliquer par son emprisonnement et le peu de moyen dont il dispose pour l’aider, des lettres et des rendez-vous de cheminette en pleine nuit.

 

2/ Les épreuves du tournoi

Le tournoi, cet événement mythique, rend curieux de nombreux sorciers . Mais certains se souviennent de la raison pour laquelle il n’était plus en vogue pendant des années : le nombre régulier de morts. D’où la décision de n’accepter que des élèves majeurs. Euh…. mais j’aborderai ce point plus tard. Nous aurions pu néanmoins penser que la sécurité et la santé des candidats soient une priorité des organisateurs. Bel espoir.
Première épreuve, prendre un œuf à une femelle dragon. Une créature naturellement dangereuse en pleine couvaison. Et après pourquoi ne pas aller chatouiller une famille d’ogres affamée ? Si les candidats étrangers ont le soutien de leur directeur, ce n’est pas le cas de ceux de Poudlard -allons, ils ne sont pas en danger, c’est leur château ….. et les années précédentes, le plus grand danger était un simple oiseau aussi? De même, l’épreuve ne nécessite apparemment pas les connaissances du corps médical : Harry a toujours des blessures lors de la fête dans la salle commune des Griffondors. Retour à l’épreuve. Les organisateurs n’ont manifestement jamais travaillé avec des dragons. Aucun dôme magique ne limite leurs déplacements et ils peuvent se détacher. Le ministère aurait du davantage réfléchir, au moins pour la loi du secret. Dans ces circonstances, un adolescent mineur se retrouve pourchasser par une immense créature passablement énervée. Mais où sont-ils passés ? Qu’ils reviennent dans l’arène pour qu’on puisse profiter du spectacle ! Que Harry risque littéralement sa vie en devenant une torche vivante ou par une chute de plusieurs dizaines de mètres n’inquiète personne, y compris Dumbledore qui se contente de se lever et de regarder derrière.

Deuxième épreuve. Attendez. Il faut déjà savoir ce que c’est ! Et pour cela ouvrir l’œuf sans devenir sourd. Les ORL manquent peut-être de clients dans le monde magique ? Or une seule solution : la salle de bains des préfets du château. Mais seul Cédric la connait et a le droit d’y aller. Il aide Harry mais ce dernier transgresse le règlement intérieur par ce fait -horaire, lieu. Comment les deux candidats étrangers ont-ils fait ? J’ignore encore cette réponse. Donc la deuxième épreuve : chercher quelque chose qui est cher au candidat dans une limite d’une heure sous l’eau. Personne ne s’inquiète si les candidats savent nager. Un gros doute au vu de la présence du sport dans le monde magique. Sait-il même ce que ce mot signifie ? Et pour rendre la situation plus amusante, autant la programmer en février dans un lac en Ecosse. Comment la température frise probablement les 0° C ? Quel est le problème ? Les créatures aquatiques vivent bien dedans. Nous, simples moldus, remarquons combien ces dernières sont vicieuses et les adultes inconscients, ne tentent pas d’aider les jeunes en cas manifeste de besoin, notamment lorsque Harry doit se débrouiller seul pour sortir quand il est attrapé à la fin du temps imparti. En sortant de l’eau, les pauvres élèves n’ont pas de sorts de réchauffement et doivent se contenter de serviettes données… par leurs amis. Par ailleurs , je me demande encore comment les organisateurs n’ont pas eu de procès pour mise en danger de quatre mineurs dont une ayant moins de douze ans. Le risque de noyade et d’hypothermie est très important. La surprise est d’autant plus grande que la famille Delacour et Viktor Krum ont un certain pouvoir politique et médiatique. Une dernière question pour cette épreuve : comment le public est venu sur ces tours de bois au milieu du lac et qui aurait été responsable si l’une d’elle s’était effondrée ?

Troisième épreuve, trouver une coupe dans un labyrinthe. D’accord, jusqu’à là c’est relativement facile. Si ce n’est que la plante décide elle-même de bouger selon sa propre volonté et la présence de diverses créatures qui feraient bien un festin des candidats. Le sort d’alerte paraît trop approximatif pour la taille du labyrinthe et n’indique pas la situation du blessé. De même la coupe n’est apparemment pas suffisamment vérifiée. Or trois des candidats seraient une belle prise pour un kidnapping contre rançon. Par ailleurs je me pose des questions sur les réelles mesures prises par le ministère pour alerter en cas d’utilisation des sorts interdits et particulièrement les impardonnables. Viktor Krum, sous impérium, met Fleur Delacour sous Doloris et aucune venue d’aurors alors que cela se passe dans une école, presque sous leur yeux. Mais pourquoi intervenir ? Cela risquerait de fausser le résultat du tournoi sans aucun doute.
Enfin le tournoi de la mort est fini. Mais où sommes-nous ? Cela est peut-être prévu. Naïf Poufsouffle. Mais désobéissant. Il n’écoute pas Harry lorsqu’il lui conseille de retourner immédiatement à la coupe et en meurt. Cependant les organisateurs ignorent tout cela : aucune alarme n’a été placé sur la coupe pour indiquer si quelqu’un l’a touchée. Harry se retrouve donc seul face à Voldemort renaissant. Et aucun mangemort n’intervient bien que certains ont des enfants de son âge. D’ailleurs Dumbledore aurait du comprendre plus rapidement car Rogue et Karkaroff ont du ressentir l’appel de la marque. Pourtant il gronde l’adolescent à son retour ! Adolescent qui, éloigné de ses amis, n’est pas pris en charge psychologiquement.

 

3/ Les responsables de la sécurité du tournoi

Maintenant que le tournoi en lui-même a été regardé, il est temps de se pencher sur les actions et les non-actions de ceux responsables de la sécurité des élèves à divers niveaux.

Le premier et pas des moindre, le ministère. Il est le visage public officiel international de cet événement. Il néglige pourtant un certain nombre de choses, ce qui est inquiétant. Pour l’inscription au tournoi, il n’a pas pris en compte la possibilité de se retirer -ce sont des adolescents et la pression des amis peut pousser à participer avant de réaliser que nous nous mettons en grand danger- ni celle qu’une personne majeure mette le nom d’un mineur. Bien que la mort de candidats soit un fait connu de la population, il ne prévoit pas une infirmerie à proximité des épreuves pour les blessures graves et urgentes -le dragon est en réalité un gentil petit chaton qu’on calme avec une soucoupe de lait. La manière dont est gérée la mort de Barty Croupton senoir ne donne pas envie de travailler pour eux. Aucune angoisse alors que Poudlard est réputé comme le second lieu le plus sûr après Gringotts. Il a du se suicider et être retrouvé par les élèves peut-être…. Pourtant aucun lien n’est fait à la mort de Cédric Diggory : celui-ci n’a pas été tué à cause du retour de Voldemort. Et donc comment ? Mystère ou plutôt secret d’état.

Autre responsable et pas n’importe qui pour les Anglais, Albus Dumbledore. Sa place de directeur et de président du Mangenmagot lui donne une vue d’ensemble de cet événement. Peut-être que justement cette place est trop surplombante qu’il en oublie le bien-être de ses élèves. Notamment Harry. Connaissant les évènements de la Coupe du monde de Quidditch, il aurait du savoir que le jeune homme pourrait être en danger, surtout avec autant de monde autour. Mais il ne lui apporte aucun soutien, pire il l’interpelle -voire l’accuse- violemment lors de la sélection et de son retour du labyrinthe. A défaut d’avoir pensé au désistement possible des candidats, il aurait pu réfléchir pour aider aider Harry à respecter le contrat de la coupe sans qu’il se mette en danger -ou en tout cas limiter les risques. De plus, il ignore volontairement le harcèlement que subit le Survivant, le laissant alors plus faible face aux potentielles attaques. Son comportement a des conséquences funestes : il réfute les craintes de McGonagall et Snape, ignoré les années précédentes, ne parle pas du vol d’ingrédients pour le polynectar. Ce qui provoque la mort de Cédric et la renaissance de Voldemort. Apparemment, faits qu’il qualifie de mineurs car il renvoie Harry chez les Dursley sans soutien. Je me demande aussi quels sont ses vrais objectifs : il aurait pu utiliser Barty Croupton Junior pour innocenter Sirius. Ce mangemort a interagit avec Peter qui est donc vivant, le dernier Black est donc innocent de ce meurtre et la population pourrait s’interroger sur son procès. Mais la situation lui permet sans doute de mieux contrôler Harry. Parce qu’après tout, il suffit de regarder les documents administratifs des moldus pour savoir que Pétunia Evans est mariée avec Vernon Dursley et connaître leur adresse par les impôts -et la démarche est simplifiée par des sorts de confusion. Alors que trouver une demeure ancestrale sous fidélitas est bien plus complexe.

Mais Dumbledore n’est pas le seul enseignant présent à Poudlard cette année. Le professeur de DCFM a un rôle clé autant dans son identité officielle que cachée mais je lui réserverai une partie ci-dessous. Le professeur McGonagall éprouve de l’empathie pour ce jeune orphelin -bien que sa capacité à agir est limitée – et elle soupçonne une ruse des mangemorts pour le tuer mais Rogue réfute cette idée, avis validé par le directeur. Probablement préoccupée par ses obligations de diretrice adjointe, elle en oublie d’informer Harry que les champions doivent ouvrir le bal. Hagrid, plus fier qu’inquiet, informe le jeune Potter que la première tâche concerne les dragons. Fasciné par ces créatures, il n’a pas conscience de la dangerosité – ni le ministère qui a pris la décision de les cacher dans une forêt alors qu’ils crachent du feu. Rogue, sans surprise, méprise toujours l’adolescent et l’accuse, sans preuve, de vol d’ingrédients de polynectar. Il est en contact avec le directeur Karkaroff qui se tient loin du Survivant car ils sont tous les deux d’anciens mangemorts et constatent une évolution de la marque. Madame Maxime voit en Harry un concurrent en trop et n’a que peu d’interaction avec lui.

 

4/ Le professeur de DFCM, un auror reconnu

Enfin un dernier responsable, professeur, personnage clé de ce film, qu’il est nécessaire de lui attribuer une partie : Barty Croupton Junoir sous les traits de Alastor Maugrey.

Je l’aborderai d’abord dans son rôle de professeur. Son entrée dans l’école est mémorable. En retard, le ciel de la Grande Salle devient orageux. Orage, enfin éclair, qu’il stoppe par son bâton. Réaction étonnante, Poudlard n’avait jamais réagit à l’arrivée d’un professeur, y compris Quirrel qui avait Voldemort sur la tête. Mais cela n’étonne personne, pas même le directeur. Les élèves expliquent probablement cela par ses célèbres manières et sa paranoïa. Son premier cours avec la classe Griffondor/Serpentard de quatrième année est pour le moins marquant pour ne pas dire traumatisant pour les élèves et ceux-là en particulier. Il présente et réalise les trois sorts impardonnables alors que la classe réunit ceux qui ont une histoire particulière avec. Il lance un imperium sur une grosse araignée puis la dirige vers Ron qui en a la phobie. Un sort par lequel Lucius Malfoy est libre. Deuxième sort évoqué par Neville Longbottom : le doloris qui a laissé ses parents en légume à Sainte-Mangouste. Il est proche de l’évanouissement mais ce n’est pas grave. Le dernier et le plus célèbre est l’avada qui est donné par Hermione, amie de Harry seul survivant orphelin de ce sort. Le professeur le fixe bizarrement. Mais aucun autre enseignant n’intervient pour ce cours scandaleux, ni Lady Longbottom, personnalité très respectée par tous. Autre fait scandaleux et merci au professeur McGonagall d’être intervenue : la punition de Drago Malfoy. Dans la cour, il provoque comme à son habitude son ennemi d’enfance, le Survivant. Le professeur de DCFM transforme le serpentard en fouine qu’il met sous impérium et le fait aller sous les vêtements d’un autre élève. Les deux adolescents pourraient facilement porter plainte pour attouchement ou agression sexuelle par l’intermédiaire d’un sortilège.

Deuxième caractéristique de cet homme : manipuler les autres pour obtenir le résultat désiré. Après le cours catastrophique, il essaie de réconforter Neville en lui prêtant des livres sur les plantes. Un beau geste… si ce n’est que cela permettra à l’adolescent d’aider Harry pour la seconde tâche. Tout est minutieusement préparé à l’avance. Il aurait peut-être conseillé Cédric pour ouvrir l’œuf afin que le Poufsouffle aide son plus jeune concurrent vu que celui-ci refuse l’aide directe de l’enseignant. Ce professeur met également Viktor Krum sous impérium pour qu’il élimine les deux autres et facilite l’avancée de Harry lors de la troisième tâche. Il manipule également son père à qui il rappelle le destin de Mangemort de son fils. C’est probablement à ce moment que ce dernier commence à douter, doute qui signe son arrêt de mort.

Puis le moment de la révélation, de l’identité mystère de cette personne. Harry, traumatisé par la mort de son camarade et le retour de Voldemort, est éloigné de ses possibles soutiens, ses amis et les professeurs qu’il connait depuis des années. C’est le nouvel enseignant qui l’emmène dans ses quartiers privés. Ce dernier le presse de questions tel un interrogatoire. Il est obsédé par la cicatrice du cimetière sur le bras sans pour autant le soigner. Moins attentif à cause de sa recherche du polynectar, il sème le doute dans l’esprit de l’adolescent en demandant le nombre de mangemorts présents, dont la présence n’a pas été évoquée. Dans une dernière tentative de se sauver la face, il essaie de l’attaquer en présence de Dumbledore, Snape et McGonagall. Il sait que rien ne le sauvera mais veut en connaître le maximum sur la réussite de sa mission.

Disclamer: L’histoire ne m’appartient pas et les photos sont issues du film.

Publicités

2 réflexions au sujet de “Les adultes dans le monde sorcier : sont-ils responsables ? (4)”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s