Féministe

entre idées féministes et pression sociale: trouver sa place de femme

Un seul mot me vient à l’esprit : complexe. Dans un monde où tout est jugé, nos convictions le sont en fonction de nos décisions. Dans la tête de certaines personnes, certaines expressions sont des oxymores. Des associations de mots qui sont pensés comme impossible, illogique, qui trahissent les idées que la personne proclame. Et se penser et/ou se dire féministe en fait partit. Déjà le terme en lui-même est jugé, critiqué car associé à tellement de préjugés, parfois à certains extrêmes. Mais être féministe, selon moi, ne signifie pas forcément renverser le monde ou le provoquer. Simplement penser que les femmes ne doivent pas être freiné parce qu’elles sont une femme. Mais il peut être parfois difficile de le concilier avec l’image de la féminité. D’ailleurs la relation entre les deux est souvent une question posée.

 

Peut-on être féminine en étant féministe ?

Je dirais qu’il faut d’abord réfléchir à ce que signifie être féminine. Comment définit-on le féminin ? Il est difficile de se défaire de l’image de la femme parfaite véhiculé par les médias : grande, mince, portant des tenues sexy et sûre d’elle dans tout ce qu’elle fait. Mais cela représente-t-il la femme idéale ou une femme en pure représentation ? De plus, ce qui attire l’œil est d’abord son physique, tant sa tenue que son maquillage. Cependant, le féminisme demande d’être accepté pour nous, pas uniquement notre physique. Comment jouer entre les deux ? Parce que j’avoue, je me sens souvent plus sexy et plus en confiance dans une robe -bien que certaines autres tenues aient un effet similaire. Pourtant je n’abandonne pas mes idées. Mais mettre une robe dans cet esprit n’est-il pas un moyen d’entretenir l’idée que la féminité passe par ce type de vêtements? Bon d’accord, à l’heure actuelle en France, le pantalon ne nous classe plus dans la case « garçon manqué ». Néanmoins les célébrités sont davantage en robe sur les tapis rouge. Quel message faire passer sans disparaitre derrière lui ? L’idéal serait probablement d’avoir un fort caractère, une confiance en soi exposée aux autres, alors notre tenue ne serait pas la seule chose qui resterait dans le esprits. Mais l’idéal est par définition rarement la réalité. Dans la vie quotidienne, je suis plutôt une femme effacée, donc cet idéal ne me correspond pas.

 

Mais réfléchissons un peu aux raisons pour lesquelles je choisis de mettre une robe tel jour au lieu de mes habituels jeans (seuls la couleur a changé depuis mon adolescence: ne portant que les traditionnels bleus, je varie aujourd’hui avec un noir et un blanc).

  • Je souhaite me sentir plus femme, plus adulte. Une raison purement stéréotypée.  Pourtant, psychologiquement, cela fonctionne parfaitement.
  • Cela entraîne la deuxième raison : une plus grande confiance en moi. Plus adulte dans ma tête, je me sens davantage à ma place et moins en situation d’imposture.

Il en est de même avec le maquillage. Bien que je n’en mets pas souvent, j’aime la confiance que cela me donne.

 

Mais surtout l’habit et le maquillage sont des codes dans certains contextes. Or les transgresser peut s’avérer difficiles. Mais la mode propose à différents types de vêtements de devenir suffisamment classe pour être portés en toute circonstance, comme la salopette. Je pense que celle-ci permet, volontairement ou non, de faire avancer le féminisme par cette liberté. Peut-être que l’astuce est un entre-deux : porter les vêtements que l’on aime avec un petit détail-un rouge à lèvres, un bijou, une broderie sur une tenue classique… A vous de voir mais rappelez-vous l’essentiel : soyez fière de qui vous êtes.

Parce qu’au final, nous avons toutes des ressemblances, mais qu’en y regardant de plus près nos différences nous rendent uniques.

Photos prises à Besançon, dans le parc en face de la gare Viotte (Merci de citer le blog si vous souhaitez les utiliser.)

Partagez dans les commentaires vos avis sur la question.

 

Information blog : Comme vous avez pu le constater, j’ai du mal à publier aux bonnes dates (le 15 et le 30 du mois). J’ai des idées de titres mais le contenu…. Je ne peux donc plus vous promettre d’être régulière dans les publications mais je n’abandonne pas pour autant le blog : j’essayerai de poursuivre avec au moins un article par mois. A bientôt.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s