Réflexion d'un soir

Google traduction et l’apprentissage des langues

Coucou, me voici de retour après de longues semaines sans nouvelles. Depuis quelques jours, je suis à nouveau lectrice, cependant rien sur mon blog. Je tiens à  préciser que la régularité de publication risque de ne pas être encore présente pour quelques temps. Je n’ai pas d’autre article de prêt et je serai encore sur les routes au moment de la parution de cet article.

Bref, pour en revenir au sujet, je me pose cette question car j’utilise aussi cette fabuleuse possibilité de traduction et d’échanges à l’étranger- quand on est une buse dans la pratique de langues étrangères.

 

hello par Mary Pahlke

 

Utilisations scolaires

Comme la plupart des élèves et des étudiants, j’ai découvert cette fonction de Google lors de la demande d’un devoir en langues -bien que j’ai commencé par reverso. Très utile pour décrypter rapidement un texte que nous devons comprendre pour répondre aux questions. Pas forcément hyper précis mais suffisant pour accéder à l’idée globale du document. Et si quelques mots restent compliqués dans le contexte, on peut tenter une traduction seule et obtenir parfois plusieurs propositions. Un gain de temps immédiat quand on est pris par nos devoirs. Néanmoins l’utilité de Google traduction est plus complexe pour la production d’un texte personnel. Oui pour vérifier la conjugaison, le vocabulaire dans une certaine limite à cause d’expressions figées, d’un terme contre plusieurs selon la langue, et surtout la syntaxe est très peu traitée. Mais le plus problématique dans cette utilisation de l’instant est l’absence de progrès dans sa pratique. En tout cas à mon niveau, cela ne m’a pas fait progresser d’un iota. Malheureusement dans ce contexte, ce n’est pas l’apprentissage qui est visé mais la fin de l’exercice.

 

Utilisations à l’étranger

Et puis je suis partie en voyage- avec un accès Internet presque illimité sur le téléphone- avec un anglais faible et dans des pays dont je ne parle ni ne comprends la langue.

Je remarque deux utilisations bien distinctes.

  • La première est dans la demande, le fait d’avoir besoin d’une information. Dans ce cas, j’écris le ou les mots principaux et le ou les montrent à  mon interlocuteur. La plupart du temps, cela suffit à obtenir la fameuse réponse, avec un renfort possible de gestuelle. Mais je ne peux clairement pas tenir une conversation avec cela. Rapide et simple, compliqué dans la durée et le développement d’une conversation.

 

  • La seconde, qui m’a amenée à réfléchir à ce sujet, est de faire des phrases -orales ou écrites-, et obtenir la traduction dans l’autre langue pour l’interlocuteur. Cela permet de tenir de courtes conversations. Une nécessité lorsque je loge chez l’habitant. Cependant au départ, j’étais sceptique par rapport à ce type d’utilisation parce que je pensais que cela enferme les deux personnes dans leur langue, avec un dialogue plus fort avec Google qu’avec l’humain en face de soi. Et puis j’ai commencé à nuancer mon avis. Je dois préciser que nous utilisons la fonction micro pour nos « conversations ». Et à force d’entendre certains mots et lire la traduction, je les enregistre. Ou peut-être je réveille une partie de ma mémoire (j’ai appris la langue mais je pensais avoir tout oublié  et ne me souvenais que de bonjour,  bonne nuit merci). Je reconnais de plus en plus de mots et j’en suis fière. J’associe des mots pour exprimer une idée. Bon à part 2 ou 3 phrases correctes, c’est du genre « où  musée »…. Mais cela reste un progrès. Et cela fait toujours plaisir aux personnes du pays.

 

Je pense donc que Google traduction peut vraiment être une aide dans l’apprentissage d’une langue. Cependant cela doit être au sein d’une conversation pour progresser.

Je rajouterai que l’apprentissage de langues étrangères dépend de son intérêt pour la langue et de la façon d’apprendre. Je me souviens d’avoir refusé de prendre l’anglais en sixième car j’ai détesté la prof en primaire. De plus, aller à l’étranger permet de réellement se confronter à  son niveau et pas celui voulu par l’éducation nationale- souvent vu comme sanctions et non plaisir. La visite de nombreux musées au cours de mon périple m’a fait réaliser que ma compréhension de la langue anglaise est plus élevee que je ne le pensais. De quoi se motiver pour poursuivre ses efforts dans l’apprentissage.

 

Et vous, que pensez-vous de Google traduction ?

 

Et pour vous mettre un peu dans l’ambiance, je vous propose de relire mon article sur Londres.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s